Chaotik Destinée Index du Forum


La malédiction des Elfes de Sang

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chaotik Destinée Index du Forum -> Partie Public -> Histoire de WoW -> Le Trône de glace
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Drokna
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2007
Messages: 144
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 9 Juil - 09:39 (2007)    Sujet du message: La malédiction des Elfes de Sang Répondre en citant

Au camp de base du Grand Maréchal Garithos, aux abords de Dalaran, Kael'thas et ses guerriers arrivèrent avec de mauvaises nouvelles. Le Prince Kael'thas était attendus par les hommes du maréchal Garithos, mais il fut retardé par la traque d'Illidan. Mécontant, et surtout arrogant, Garithos ne se gêna pas pour mépriser l'Elfe de Sang. En effet, Kael'thas pensait pouvoir emmener ses hommes se battre sur le front afin d'aider l'Alliance, mais c'est les troupes Humaines du maréchal qui se chargeront de repousser les attaques Mort-Vivantes sur Dalaran. Le Prince Elfique devra se contenter d'occuper ses guerriers à réparer les observatoires frontaliers pour surveiller la région. Grognant, mais résigné, Kael'thas effectue sa tâche tant bien que mal. A un seul défaut près : il demanda de l'aide à une patrouille Nagas afin de traverser le lac jusqu'à la rive opposée. Ces Nagas, dirigée par Dame Vashj était venus en paix vers les Elfes pour combattre leur ennemi commun Mort-Vivant. Mais cette Alliance temporaire n'a pas vraiment plus au Grand maréchal Garithos, qui s'empressa de faire la remarque au Prince Kael'thas dès son retour. Il lui somma de ne pas effectuer d'autre trahison dans ses rangs, et s'empressa de retourner au front, laissant le Prince en attente d'ordres.

Le lendemain, au camp de base de l'Alliance, le Prince Kael'thas et ses hommes se préparaient à partir, quand un émissaire du Grand maréchal arriva. Apparement, les observatoires réparés par les Elfes avaient détecté une large troupe de Morts-vivants qui s'amassaient non loin. Le Seigneur Garithos avait logiquement ordonné l'ordre aux troupes de Kael'thas de les écraser avant qu'ils ne puissent marcher sur Dalaran... sauf que qu'il en profita par la même occasion de réquisitionner tous les fantassins, cavalerie, et autres équipes afin de se rendre sur le front le plus rapidement possible. Kael'thas, dépourvus de défenses, ne tarda pas à se faire totalement encercler par les Morts-Vivants. Desespéré, il pensait devoir improviser, lorsque la troupe de Nagas dirigée par Dame Vashj surgit des eaux afin de proposer son aide. L'Elfe de Sang finit par accepter les guerriers Nagas à ses côtés face aux ignobles Morts-Vivants, bien qu'il savait les risques qu'il encourait avec le maréchal Garithos. Mais il préférait ça que succomber inévitablement, lui et ses hommes. Les forces nouvellement alliées ne tardèrent pas à mettre en déroute l'armée Mort-Vivante dirigée par Dalvengyr. A la fin du combat, le Prince Kael'thas affirma à Dame Vashj que ses hommes avait soif d'autre chose, et que les combats ne leur suffisaient plus. En effet, depuis que ses terres avaient été détruites, les Elfes de Sang se sentaient vides, presque dépossédés de leur esprit. Une faim sauvage avait endurcit leur coeurs, une dépendance de la magie. D'ailleurs, elle avait aussi affecté les Nagas en coulant dans leur veines pendant plus de cent siècles. Pour Kael'thas et ses Elfes, c'était le Puits solaire qui leur avait donné tout leur puissance. Mais celui-ci avait disparus, emportant avec lui toute source de magie, et donc toute chance de survit pour son peuple. D'ailleurs, le destin du Prince Kael'thas était maintenant scellé : l'Humain qu'il servait n'avait confiance que dans sa propre espèce, et son sens de l'honneur n'était pas plus profond que sa tolérance. Ainsi, lorsque le maréchal Garithos revint accompagné d'un bataillon complet, il fit enfermer les traître d'Elfes de Sang dans les donjons magiquement défendus de Dalaran pour avoir pactisé avec les "serpents". Le maréchal n'avait jamais fait confiance à la race d'Elfes arrogants qu'ils représentaient. Selon lui, ce fut une erreur de les accepter dans l'Alliance, et ce dès l'origine. Mais à présent, il pouvait leur infliger le sort qu'ils méritaient : les exécuter tous.

Se languissant dans leurs cellules, Kael'thas et ses frères attendaient leur inévitable sort. Comment le prince avait pu laisser ceci arriver à ses frères ? Enfermés dans ces geôles, ils allaient être dévorés par leur soif de magie. Bien que cela n'allait pas durer longtemps : le seigneur Garithos avait prévu de les exécuter à l'aube, et les Elfes de Sang ne pouvaient pas s'échapper. En effet, la prison avait été construite par le Kirin Tor pour retenir leurs animaux de compagnie. Ainsi, la magie Elfique était inopérante à l'intérieur des cellules enchantées. C'est alors que Dame Vashj, qui avait pu se cacher dans les eaux à proximité des geôles, sortie de sa cachette afin d'achever les deux gardes postés devant la cellule du Prince. Le libérant de sa prison, elle lui proposa une autre solution possible que de mourir par les forces Humaines : chercher une voie plus sombre, vers la liberté. Il s'agissait en fait de rejoindre d'autres mondes grâce au portail ouvert par la Liche Kel'Thuzad lorsqu'elle ramena sur ces terres Archimonde. Le maître de Dame Vashj, Illidan, les attendait de l'autre côté du portail. Kael'thas n'avait qu'à mener son peuple jusqu'à lui et il se verrai offrir un nouvel avenir. De plus, il avait la possibilité d'étancher la soif brûlante de magie de son peuple. Le Prince des Elfes de Sang devait choisir entre un démon solitaire ou une mort certaine pour son peuple. Avant de se décider, il préféra libérer ses lieutenants des geôles de Dalaran. Tout en libérant ses troupes geôle par geôle, Kael'thas découvrit des esprits invisibles qui hantaient la prison. Depuis qu'Arthas avait assassiné nombre d'Archimages grâce au ravage du Fléau sur les terres de Dalaran, les âmes de ces magiciens ne trouvaient plus le repos. Le Prince se chargea de trouver tous les esprits enfermés pour les détruire et libérer leurs âmes tourmentés, leur accordant ainsi le repos éternel. Arrivé près de la dernière porte, Kael'thas et ses hommes affrontèrent les derniers résistants avant la surface. Parmis eux se trouvait Kassan le Geôlier, qui était resté fidèle à l'ancien ordre.

Les forces alliées n'eurent aucun mal à forcer le passage vers la sortie, et un peu plus tard, les Elfes et les Nagas se déversaient dans les sombres allées de Dalaran. Tandis que Dame Vashj se mit à ouvrir le portail, le Prince Kael'thas et ses ingénieurs commencèrent à construire des tours défensives, grâce aux matériaux récupérés dans les ruines de Dalaran. Une fois le portail ouvert, l'exode du peuple des Elfes de Sang pouvait commencer. Les défenses devaient repousser les forces de Garithos assez longtemps afin que tout le monde puisse passer de l'autre côté. Au fur et à mesure que l'armée du général envahissait la ville, le Prince Elfique construisait de nouvelles tours. Garithos envoya tous ses hommes afin de détruire le portail, mais en vain car les défenses adverses réussirent à le tenir en échec. Ainsi, Kael'thas fut victorieux puisqu'il franchit en dernier le portail afin de rejoindre tous ses frères de l'autre côté, sur les Terres dévastées de Draenor.

Après plusieurs heures de marche, Kael'thas et dame Vashj arrivèrent sur un haut plateau surplombant le paysage aride des Terres dévastées. Ce lieu désolé et ravagé constituait les restes de l'ancienne terre de la Hordes Orcs, le monde de Draenor. Khadgar avait réussi a mener l'Alliance jusqu'ici il avait fort longtemps, et il avait presque réussi à se débarrasser des Orcs une bonne fois pour toute. Mais Ner'zhul avait préféré la liberté, et dans sa tentative de s'échapper, il ouvrit de nombreuses portes dimensionnelles... en vain, car il ne parvint qu'à détruire la planète. Et c'est à présent dans les ruines de ce monde mort que Kael'thas et son peuple étaient venus trouver leur maitre, le Démon Illidan. Le Prince avait hâte de le rencontrer : ci-celui pouvait guérir ses frères de leur soif de magie, il était prêt à payer de retour en le reconnaissant pour suzerain.

Après trois jours de vaines recherches, le Prince Kael'thas et Dame Vashj réalisèrent qu'ils étaient perdus dans les contrées sauvages de la Péninsule infernale. L'endroit était éprouvant car malgré toute leur distance parcourue, ils n'avaient rencontré aucun signe de vie. Pourtant, ils avaient le profond sentiment qu'ils n'étaient pas seuls. En effet, ils ne tardèrent pas à arriver près d'une base d'Elfes de la Nuit... Leur chef, Maiev, avait juré de capturer Illidan à tout prix, et avait emmené ses guerriers jusqu'ici pour le prendre en chasse. Et au loin, Kael'thas et Dame Vashj aperçurent le Seigneur Illidan enchaîné dans une cage. La Gardienne ramenait sa proie dans la forteresse Elfique. Les troupes des Elfes de Sang et des Nagas s'empressèrent donc de tuer les gardes qui constituaient l'escorte du convoie, et ramenèrent la cage jusqu'à leur camp. Une fois l'ancien Chasseur de démons libéré, Dame Vashj lui présenta le peuple auquel il devait sa présente liberté. Ces Elfes de Sang, derniers descendants mortels des Bien Nés l'avaient autrefois servi, et le Prince Kael'thas et ses frères étaient venus s'imprégner de sa sagesse et prêter allégeance à sa volonté. Le seigneur Illidan était plutôt réjoui, car l'idée de passer dix mille ans de plus dans la prison de Maiev lui était forte déplaisante.

Des heures plus tard, au camp de base d'Illidan, le Prince Kael'thas approcha enfin le seigneur Illidan afin de demander son aide. Illidan partageait la douleur de sa dépendance, de sa soif de magie. Malheureusement, il n'existait aucun remède. Mais le seigneur pouvait toujours étancher sa soif, et offrir ainsi à son peuple plus de magie qu'il ne pouvait imaginer. C'est ainsi que le prince Kael'thas accepta de devenir le bras droit et le messager de la colère d'Illidan. Ce dernier lui expliqua alors ses futurs plan. Bien des mois après la défaite de la Légion à la bataille du Mont Hyjal, il reçu une visite de l'un des derniers Seigneurs démons : Kil'jaeden. Dans le passé, Illidan avait été tour à tour l'ennemie et l'ami de la Légion ardente. Mais, en consumant le Crâne de Gul'dan, il avait scellé la défaite de la Légion dans ce monde. Kil'jaeden était maintenant venu lui offrir une seconde chance de le servir. Sa création, le Roi Liche, l'avait trahi : il avait osé briser le pacte qui le liait à sa volonté. Mais son esprit était enfermé dans le Trône de glace d'Icecrown. Le Démon chargea donc Illidan de le détruire, en échange de quoi il comblerai les désirs de son coeur. Illidan essaya donc d'utiliser l'Oeil de Sargeras pour faire fondre les calottes glaciaires qui entouraient le Glacier d'Icecrown, le Roi Liche pouvait ainsi être vaincu pour toujours. Malheureusement, les Elfes de la Nuit étaient intervenus, et avaient interrompus le sort. Après cet échec, Illidan avait fuit vers les terres désolées de Draenor pour échapper à la colère de Kil'jaeden. Il devait maintenant s'assurer que les agents de Kil'jaen avait bien disparu du pays.

Deux jours plus tard, sur les plaines désolées des Terres dévastées, Illidan et le Prince Kael'thas se préparaient à lancer l'assaut contre les portes dimensionnelles de Magtheridon. Il y avait longtemps, après l'explosion de Draenor, Maghteridon le Seigneur des abîmes avait rallié les Orcs survivants et avait pris le contrôle des terres désolées. Depuis lors, ses forces avaient grandi. En effet, les portails de Ner'zhul qui avaient déchiré la planète étaient encore debout, et Magtheridon faisait venir chaque jour des hordes de Démons à travers ces portes dimensionnelles. Illidan s'attela à rechercher chaque portail afin de les fermer un à un. Une fois les portes dimensionnelles toutes scellées, Magtheridon ne pouvait plus appeler de renforts extérieurs. Kael'thas en profita pour libérer les Draenei, mener par Akama. Pendant des siècles, ce peuple avait combattu les Orcs corrompus. Mais les dix dernières décennies les avaient vus lentement perdre pied. Avec l'aide d'Illidan et de Kael, les Draenei pouvaient maintenant renverser la tendance à leur avantage et se débarrasser des Orcs une fois pour toutes, et ainsi récupérer leurs terres ancestrales. Illidan et Kael'thas avait pu détruire le premier avant-poste de Magtheridon et fermer les portes dimensionnelles, mais les forces qui restaient au démon étaient considérables. Prendre d'assaut les Catacombes n'allait pas être facile...

Plus tard, au pied de la forteresse de Maghteridon, Illidan rassemblait ses troupes pour le dernier assaut. Pour Magtheridon, cette simple armée n'était que d'agaçant moucherons. Il était prêt à leur faire regretter leur folie. Mais bien que le démon soit devenu fort au fil des années, il avait eu peu de véritables ennemis à combattre. Devenu paresseux et trop sûr de lui, Illidan pensait pouvoir écraser ce chien arrogant grâce à sa ruse et sa volonté de vaincre. En plus des guerriers aiguisés et courageux du prince Kael'thas, l'ancien chasseur de démons possédait maintenant l'aide des Draenei, conduit par Akama, et bien décidés à reprendre leurs terres perdues des mains de Magtheridon. Illidan s'infiltra dans la forteresse du démons, et tua ses deux Lieutenants sombres, le Maître de la souffrance et la Souverain des tourments. Il s'empara ainsi de leurs Clés des ombres et accéda à la salle du trône pour défier le démon. Les forces alliées écrasèrent sans grande difficulté Magtheridon. Illidan allait remplacer le Seigneur des abîmes devenu antiquité, ce fantôme des âges passés. L'avenir lui appartenait, et désormais les Terres désolées et tous ses habitants allaient s'incliner devant lui. Le règne sans partage d'Illidan Stormrage pouvait commencer...

Quelques instants plus tard, alors qu'Illidan savourait son triomphe, une gigantesque tempête de flammes enveloppa les Catacombes. C'était le démon Kil'Jaeden, furieux de voir que son serviteur n'avait pas su détruire le Trône de glace, et qu'il pensait pouvoir se cacher de lui dans ce trou oublié. Illidan se résigna de promettre au démon de finalement remplir sa tâche... Sinon il allait devoir affronter sa colère éternelle. Sa nouvelle quête allait le mener au coeur de la froide mort elle-même, et ses deux fidèles serviteurs, Dame Vashj et le Prince Kael'thas, allaient l'aider à mener le Fléau devant eux afin de détruire le Trône de glace.
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Juil - 09:39 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chaotik Destinée Index du Forum -> Partie Public -> Histoire de WoW -> Le Trône de glace Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation